l

    le blog magazine du senior et de ses aides à domicile


L'édito du 09/03/19 par Marie Versuselle         le blog des salariés           à propos de

Qui sommes nous ?             historique
                 nous contacter     




L'édito du 8 Mars journée internationale des droits de la femme

édito de Marie Versuselle :

Il y a 1 an je m’inscrivais à 5 groupes d’AVS pour échanger et alimenter ma réflexion sur l’organisation de notre futur proche : j’ai 82 ans et j’ai un tremblement essentiel de plus en plus invalidant, mon époux vient d’atteindre ses 91 ans.

Un”coup de gueule” m’avait inquiétée de C.L “Bonjour, un petit coup de gueule que je pense d'autres partageront: Je travaille dans l'aide à domicile depuis les années 90 et suite aux lois du milieu des années 2000, on nous promettait de vrais métiers, reconnus,avec des vrais salaires et une organisation du secteur.

Plus de 10 ans ont passé, les sociétés sont nées et se sont emparées du secteur en imposant aux associations d'évoluer mais pas dans le bon sens; résultat: nos conditions de travail ne cessent de se dégrader: des temps partiels, des amplitudes horaires sur toute la journée, des temps de 30 minutes entre les bénéficiaires pour ne pas payer les inter-vacations,…” 1

son message se terminait ainsi :
“Aujourd'hui de plus en plus de collègues quittent le métiers car on a l'impression que nous les professionnelles formées, diplômées et compétentes on nous pousse à démissionner pour embaucher des personnes de bonne volonté, mais non qualifiées qu'on pourra mieux exploiter car elles coûtent 16 centimes de moins de l'heure qu'une assistante de vie niveau 3 titulaire d'un diplôme d'état, à savoir le fameux DEAVS. Dans ce monde cynique où le profit est roi qui s'intéresse au sort de ces petites souris laborieuses qui sont pourtant la pièce maîtresse de notre société vieillissante ?”

Moi la fourmi laborieuse je partageais leurs cris le 18 mars 2018
...La légitime colère des salariés se manifeste début 2018 (10) par des grèves dans les EHPAD d’abord puis dans l’ensemble de la profession, dont les salaires financés en grande partie par l’APA ne laissent espérer aucune amélioration de leurs conditions de travail et de leurs salaires : l’exaspération est à son comble !…3

Parmi ces groupes il y avait “AVS un  des plus beaux métiers du monde” aujourd’hui disparu.
Le 17 Mars (3)  Carole Pagnoni m’adressait ce message  : chère Marie Versuselle comme d'habitude un très beau CRI DE RAS LE BOL avec beaucoup de pédagogie. NE DESESPEREZ PAS LES AVS LES AIDES A DOMICILES SOUFFREZ D'HUMANITUDE !!!!!
suite à un commentaire à propos de mon message à François Ruffin député de la France insoumise suite à son intervention à l’assemblée(1):

 Monsieur le Député, discours très courageux, mais ce n’est pas le pire que vous décrivez : être femme de ménage chez les riches à 9 euros net par mois déclaré, c’est une situation de privilégiée… moi je m’intéresse sur ma page Facebook @senior employeur à celles qui travaillent chez les plus pauvres, bénéficiaires de l’APA, à 7,59 euros net de l’heure, qui supportent 12 heures d’amplitude quotidienne, pour un temps partiel souvent inférieur à 30 heures par semaine sur 6 jours, qui travaillent un dimanche sur deux, voire volontaires 3 dimanches par mois pour arrondir leur maigre salaire et 1 jour férié sur deux, exploités par… l’état… étranglé par la dette, qui fixe le montant de l’APA !

Le mot Humanitude  ne m’était pas familier, je consultais Wikipédia :“Le mot humanitude a été créé par l'écrivain suisse Klopfenstein (1980)(2), puis repris par le généticien humaniste Albert Jacquard(1987). Ce dernier définit alors l’humanitude comme étant « les cadeaux que les hommes se sont faits les uns aux autres depuis qu'ils ont conscience d'être, et qu'ils peuvent se faire encore en un enrichissement sans limites » (Jacquard, 1987). Ces cadeaux constituent « l'ensemble des caractéristiques dont, à bon droit, nous sommes si fiers, marcher sur deux jambes ou parler, transformer le monde ou nous interroger sur notre avenir » (Jacquard, 1987). En fait, « les hommes n'ont d'autres tâches que de profiter du trésor d'humanitude déjà accumulé et de continuer à l'enrichir »
Appliquée aux soins, elle revendique le « vivre et mourir debout » (Gineste et Marescotti, 1983) objectifs ambitieux, c'est-à-dire “ l'autonomie des patients par la réadaptation, le maintien ou l'amélioration de leur santé, voire leur accompagnement jusqu'à la mort...”

Ces belles professions de foi me donnaient confiance dans notre avenir ! Mais un an après qu’est ce qui a changé pour ces femmes à part le SMIC à 10,03 brut 7,79 net ?

1 https://www.facebook.com/notes/communauté-des-seniors-employeurs-particuliers/
2 https://www.facebook.com/notes/communauté-des-seniors-employeurs-particuliers/les-effets-du-vieillissement-de-la-population-les-conflits...

3 https://www.facebook.com/notes/communauté-des-seniors-employeurs-particuliers/les-règles-la-loi-et-lhumanitude/979602985541380/