le blog magazine du senior et de ses aides à domicile


L'édito du 24/11/2018 par Marie Versuselle         le blog des salariés           à propos de

Qui sommes nous ?             historique
                 nous contacter     



Statuts des intervenants du secteur de l’aide à domicile 2° secteur d’emploi en France et la micro- entreprise ?

D’après les dernières statistiques en 2015 le nombre d’intervenants dans les services à la personnes, s’élevait à un peu plus de 1.300.000 faisant de ce secteur le 2° employeur de France après l’artisanat.
Le nombre de salariés des particuliers employeurs reste en tête avec 914.900 salariés mais décroit régulièrement depuis 2010, alors que le nombre de salariés et non salariés des organismes prestataires croît régulièrement passant pour la même période de 389.500 à 415.300.
Qui sont les organismes prestataires employeurs ?


6790 associations et organismes publics, 19480 entreprises privées dont 7920 micro-entrepreneurs.
Qui sont les micro- entrepreneurs ?

Très souvent dans les groupes apparait le message du type “Je pense m’établir à mon compte” ou “Je pense travailler en indépendant”.

 Si ces messages recouvrent la même aspiration de salariés lassés d’amplitude de 12 à 13 heures par jour, avec des temps de trajet et des frais sous évalués, des interventions trop nombreuses et trop courtes des temps de pauses importants non payés, une  vie familiale bouleversée, des jours de repos hebdomadaire en dehors du dimanche … Ces messages recouvrent un projet dont la réalité est diverse.

Il n’existe pas de statut d’indépendant libéral à l’image du médecin ou de l’infirmière.
Le statut de salarié d’un groupement d’employeur comme ce peut être le cas d’un ingénieur ou d’un expert n’est pas ouvert aux intervenants à domicile.

Il est possible de créer une micro-entreprise (1).
Simple sur le papier au niveau de la  création, se déclarer, recevoir un numéro INSEE et un code APE, une déclaration simplifiée, obtenir un agrément simple permettant à vos clients de pouvoir  bénéficier du crédit d’impôt…,, pour maintenir son activité il faut toutefois avoir un certain gout et pour tout dire une certaine compétence administrative, comptable et commerciale, un temps de travail qui ne sera pas rémunéré.

 Il faut faire de la publicité, payer pour un site internet, prospecter vos clients, établir la facturation, le cas échéant acheter un logiciel de comptabilité, assurer le recouvrement de vos factures, faire et payer vos déclarations sociales couverture maladie et retraite, faire la déclaration de chiffre d’affaires, veiller à ne pas dépasser le chiffre fatidique de 33200 euros pour éviter la TVA sur votre facturation faire votre bilan de fin d’année pour vos déclarations de revenus.

Le temps et les frais de trajet inter-intervention ne seront pas rémunérés : au bout du compte est-ce que  18 euros de l’heure facturée ( et oui il faut être concurrentiel avec le CESU et les entreprises de prestation de service à 22 euros), moins les charges sociales(2) (22% soit 14 euros net) et les impôts c’est si bien payé que ça pour tous ces efforts, tout ce temps passé en plus.

Qui plus est, si vous posséder un DEAVS, vous ne pourrez probablement pas exercer ce métier sans un salarié, car même à 18 euros de l’heure cela ne représente que 1844 heures facturées soit 1 plein temps. Vous devrez donc cantonner votre activité dans le ménage, accompagnement, bricolage ...

Vous avez un esprit entrepreneur ? Alors tentez l’aventure… Mais au moins vous serez informé.

1 https://www.creerentreprise.fr/creer-activite-services-a-la-personne-statut/
2 https://www.creerentreprise.fr/taux-charges-sociales-auto-entrepreneur-2016/