le blog magazine du senior et de ses aides à domicile


L'édito du 21/09/2018 par Marie Versuselle         le blog des salariés           à propos de

Qui sommes nous ?             historique
                 nous contacter     



A. P. l’analyse d’un cas d’école vécu façon interwiew

A. P. a écrit : Coucou les filles
Comme je vous l avais annoncé
Je suis partie bosser en solo
Que du bonheur
Le bouche à oreille fonctionne à merveille
Je refuse déjà

BRAVO !

Marie Versuselle : vous travaillez où, je crois savoir Marseille 2° ville de France, excellente potentialité  une forte concentration de population donc une  forte potentialité pour les AVS. si on se rapporte à l’étude du COR la ville de Marseille se situe dans la zone rouge vif des revenus moyens par retraité avec quelque points rouge  intense (1649 à 3499€ par mois) vers Aubagne et Cassis.

C.H.  Comment trouver un binôme ?

Marie Versuselle : A. P. ne répond pas, elle s’est sans doute intégrée à des équipes existantes, AVS infirmières aides soignantes Pour les repos hebdomadaires de 5 salariés, il suffit de 10 employeurs  à 3 heures par jours, 1 jour par semaine, pour atteindre 30 heures par semaine. A l’évidence il faut être dans une grande ville pour avoir une telle opportunité.

A. P. précise : Il faut que je precise une chose.
Je ne travaille qu en Cesu de 12 à 20 euros de l heure.
Des toilettes des repas de l aide au repas des accompagnements aux rv medicaux...
Et peu de ménage
J ai fais mon petit nid en me faisant connaître lorsque je bossais en assoc
Je n ai pris aucun de ses clents qui l auraient souhaité
Mais cela est illégal
Les infirmières et aides soignantes m ont recommandées à diver public dans le besoin.
Ensuite le bouche à oreille et j ai démarré sur les chapeaux de roues
Je fais mon planning
Je fais mon boulot du mieux possible
C est cool et ça paye”
“Des toilettes des repas de l aide au repas des accompagnements aux rv medicaux... Et peu de ménage

M. V. c’est le travail des AVS. En CESU, l’hypothèse du remplacement justifie qu’elle n’évoque pas le binôme, elle est le binôme… cela explique aussi les différences de salaires pour une même tâche...

A ce propos je vous rappelle que si le minimum conventionnel doit être respecté, le salaire est librement négocié en CESU, dans les limites acceptables par le budget de l’employeur après le crédit d’impôt. En supposant que ce soit le cas de A. P. 3 heures hebdo pour remplacer le repos hebdomadaire de l’AVS peut être plus facilement négocié à un tarif élevé que 18 heures hebdo En ce sens si c’est le cas, le choix de A. P. c’est très astucieux. Elle a aussi respecté la clause de non concurrence.

Autres avantages :
. elle a la liberté du choix de ses employeurs, donc de ses contraintes de trajets. Son temps de  trajet n’est pas payé mais peut être inclus dans le tarif horaire négocié.
.elle a la liberté de son temps de travail donc de son planning
.elle peut choisir des interventions régulières.